Le programme de recherche-action NumeRev, qui a pour finalité pratique de développer un portail de ressources numériques interdisciplinaire, a débuté en juin 2016, soutenu par la MSH SUD de Montpellier. Depuis, grâce aux apports de chercheurs issus de toutes disciplines, l’équipe a abordé divers aspects du programme, lesquels l’ont tout particulièrement interpellée sur les difficultés inhérentes à la pratique de l’interdisciplinarité. Un point en particulier s’est progressivement affirmé comme un des nœuds consubstantiels à l’élaboration d’un projet interdisciplinaire : les problématiques liées aux “vocables” encadrant les activités, les pratiques et la culture des différentes communautés de chercheurs.

A travers le projet NumeRev, l’idée sous-tendue est en effet que, pour faire dialoguer les disciplines entre elles, il est nécessaire d’identifier les objets de recherche partagés et, ce faisant, de s’accorder sur un vocable ou tout au moins de définir des passerelles terminologiques communes. L’ambition du portail NumeRev étant de développer un système de gestion des connaissances interdisciplinaires favorisant l’intellection scientifique, comment concevoir cet outil qui vise à encourager les échanges de savoirs, le consensus ou la controverse à partir de contenus hétérogènes non initialement conçus pour dialoguer ? C’est là tout l’enjeu de ce colloque, co-organisé par la MSH SUD et le LERASS-CERIC, avec le soutien de la Région Occitanie : quels pourraient être ces « connecteurs interdisciplinaires », en tant que supports de coordination et d’intégration des savoirs et des pratiques ?

logo complet sans texte 600x119px

Ces interrogations ne sont pas nouvelles et ont fait l’objet de nombreux travaux fondateurs dans le dernier quart du XXe siècle, au moment de l’essor des grands projets de recherche interdisciplinaire et inter-acteurs, associant des catégories d’acteurs très hétérogènes. Aujourd’hui, les recherches émanant du Web des données appliquées à l’écosystème scientifique (par exemple autour de « l’alignement d’ontologies »), portant la promesse d’inter-relier les données scientifiques entre elles afin de construire une science plus ouverte et novatrice, laissent à penser que l’indexation des contenus, leurs caractérisations et leurs (inter)connexions sémantiques pourraient permettre d’interagir au-delà des frontières disciplinaires. Ce champ de recherche concerne l’ensemble des disciplines, tant les questions ontologiques sont intrinsèques à l’identité de chacune d’elles et relèvent de mécaniques complexes d’intégration, de différenciation et d’autonomisation. 

Ce colloque, qui entend réunir des chercheurs de toutes disciplines (SHS et autres sciences), vise ainsi à mieux caractériser le champ des possibles en termes d’articulation entre les disciplines et leurs productions. Au jour de ces réflexions, quels systèmes d’interconnexion voire d’équivalences construire, avec quelles méthodologies ? Comment co-construire avec les sciences du numérique des systèmes de modélisation, d’info-visualisation, voire d’automatisation ? Quelles limites peut-on identifier ?

Direction scientifique :

ROUSSEAU Frédéric, Directeur MSH-Sud, Pr en Histoire, Université Montpellier 3

VERLAET Lise, MCF en Science de l’Information et de la Communication, Université Montpellier 3

MARY Julien, Référent scientifique MSH-Sud, Historien

logo numerev

Pour s’inscrire au colloque (inscription gratuite) : https://numerev.com/agenda.id-9.html

Membres

footer um footer upvm3 footer unimes footer UPVD footer CNRS agropolis international maison des sciences de l'homme sud biu montpellier

 

Financeurs

logo comue logo region